Réussir vos photos de nuit – Partie 2 – La technique

[vc_row][vc_column][vc_column_text]La photographie de nuit produit des images spectaculaires mais c’est aussi une pratique particulière qui demande plus de temps et des accessoires supplémentaires à utiliser. Dans cet article, nous aborderons la technique et les réglages ainsi que quelques idées et exemples.

Ça y est, vous êtes équipés, vous êtes dehors et la nuit guette au loin.

Crépuscule et nuit

Il y a un lap de temps très court entre le crépuscule et la nuit. Si vous pouvez faire vos photos à ce moment-la, c’est excellent car vous profiterez en plus d’une belle lumière de fin de jour. Les tons seront orangés, rosés, et donneront plus de profondeur.[/vc_column_text][vc_column_text el_class=”bordsronds”]crepuscule[/vc_column_text][vc_message]Tombée du jour en Beauce[/vc_message][vc_column_text]

Désactiver le flash

Le flash ne sera d’aucune utilité car il est limité à une zone d’aclairage de 3 mètres devant l’appareil. Hormis des cas très particuliers, vous pouvez le désactiver, cela économisera la batterie.[/vc_column_text][vc_column_text]

Réglages de base

Une fois votre sujet trouvé, placez le trépied, et cadrez. Pour les réglages, j’utilise le mode “S” ou “Shutter”. C’est le temps de pose, c’est à dire le moment à partir duquel l’obturateur va se lever puis se fermer. Pendant ce lap de temps, la lumière va rentrer dans l’objectif et s’imprimer dans le capteur.

Ce mode à l’avantage de laisser champ libre à ce temps. C’est vous qui le définissez ce temps en secondes via le menu de votre appareil ou la molette. Dans ce mode, l’appareil calculera automatiquement la dose d’ouverture à prévoir.[/vc_column_text][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Réglages de base pour le photo de nuit[/vc_column_text][vc_column_text]Normalement, rien qu’avec ce réglage, les photos devraient être plus lumineuses que si vous la prenez sans pied en mode automatique. N’oubliez pas d’utiliser le retardateur ou une télécommande pour prendre vos photos comme indiqué dans la partie 1.

Prenez plusieurs fois la même photo

Tout simplement pour garantir que vous en aurez une qui plus nette que les autres. Le numérique le permet alors autant en profiter.

Prenez plusieurs fois la même photo à des réglages différents

Il n’existe pas de formule simple avec un temps de pose donné et une ouverture donnée. L’idée, c’est de refaire la photo plusieurs fois avec des réglages différents en temps de pose : 2, 3, 6, 10 secondes, exposition à +0,5, +1, -1, balance des blancs auto ou tungstène, mesure spot ou matricielle.

Les situations sont à chaque fois renouvelées et votre appareil prendra une mesure de lumière toujours différente, à l’inverse d’un jour ensoleillé ou pluvieux ou les paramètres courants s’appliquent.[/vc_column_text][vc_message]Canon S95 en mode S à 1,6 secondes / Ouverture à f/2.8 / ISO 100[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Exemple : Canon S95 en mode S à 1,6 secondes / Ouverture à f/2.8 / ISO 100[/vc_column_text][vc_message]Canon S95 en mode S à 20 secondes / Ouverture f/4 / ISO 100[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Canon S95 en mode S à 20 secondes / Ouverture f/4 / ISO 100[/vc_column_text][vc_message]Canon S95 en mode S à 20 secondes / Ouverture f/4 / ISO 100[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Canon S95 en mode S à 20 secondes / Ouverture f/4 / ISO 100[/vc_column_text][vc_column_text]

Réduction du bruit et ISO

Le bruit est une sorte de dégradation de la photo. Moins il y a de lumière, plus l’appareil est susceptible de créer du bruit dans la photo. En mode automatique, prenez une photo et l’ISO montera souvent à 600 ou 800. Un fort ISO compensera une faible lumière mais dégradera la qualité de la photo.

Ma recommandation est donc de rester à 100 ISO ou moins. Vous maximiserez ainsi vos chances d’avoir le moins de bruit possible.[/vc_column_text][vc_message]Exemple de bruit : Le partie de droite est plus bruitée que celle de gauche[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Exemple de bruit : Le partie de droite est plus bruitée que celle de gauche[/vc_column_text][vc_column_text]

La pose très très très longue

Par ce titre, je parle de la pose supérieure à 20 secondes. Quelle utilité ? Vous pourrez mettre en valeur les objets fuyants de manière spectaculaire. Par objets fuyants, je parle des voitures, des nuages, de l’eau qui coule, des passants…

Exemple : on voit parfois des photos dans les brochures de voyages avec de long filets rouges de phares de voitures. C’est exactement le type d’aspect que vous pourrez rendre dans vos photos en choisissant une exposition de longue durée.[/vc_column_text][vc_message]Exemple : A la Concorde, juste au dessus du tunnel, les voitures défilent vite en direction du Louvre et du tunnel qui passe dessous. Coup de chance, une ambulance passe au même moment, d’ou les traits bleutés.[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”][/vc_column_text][vc_message]Exemple : Aux Invalides, sur l’esplanade, vue sur la Tour Eiffel avec des nuages emportés par un fort vent.[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Aux Invalides, sur l'esplanade, vue sur la Tour Eiffel avec des nuages emportés par un fort vent[/vc_column_text][vc_column_text]

La Lune

On n’y pense pas forcément, mais la lune est un des éléments caractéristiques de la nuit. Essayez d’ajouter une pleine lune à vos photos pour un effet dramatique ![/vc_column_text][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Une pleine lune à vos photos pour un effet dramatique[/vc_column_text][vc_column_text]

Flaques d’eau et nuit

Pour la créativité, c’est une bonne paire !

Exemple :[/vc_column_text][vc_message]Photographié avec un Nikon D40X + Objectif Tamron 50mm f2.8[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Flaques d'eau et nuit pour la créativité[/vc_column_text][vc_column_text]

Une autre vision du flou

Le flou est souvent assimilé à une photo ratée. Que nenni ! Ce n’est pas toujours une mauvaise chose et ca permet de voir les choses différemment, de faire passer des impression et des messages qu’un photo figé et parfaitement nette ne saura exprimer.

Le passage ou le mouvement s’adapte extrêmement bien au flou dans la photo de nuit. D’abord parce qu’il est facilement capturable. Et aussi parce que les effets sur la photo s’en ressentent tout de suite.[/vc_column_text][vc_message]L’effet de vitesse de ce tramway à Prague rend l’image plus dynamique[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]Le passage ou le mouvement s'adapte extrêmement bien au flou dans la photo de nuit[/vc_column_text][vc_message]Là encore, on ressent bien l’effet tournant de la grande roue, ici à la place de la Concorde à Paris.[/vc_message][vc_column_text el_class=”bordsronds”]La grande roue, place de la Concorde à Paris[/vc_column_text][vc_column_text]

Amusez-vous !

Faites des tests. Le paysage urbain est généralement le sujet de nombreuses photos de nuit. Essayer de capturer les lumières mouvantes, comme les phares de voitures, cela se matérialisera sur vos photos par des trainées lumineuses. Mais en vous baladant, vous trouverez surement de nombreuses autres possibilités…

J’espère que cet article vous aura donné envie de sortir le soir et découvrir (ou redécouvrir) notre paysage urbain sous un autre angle. N’hésitez pas à laisser vos commentaires.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column width=”1/2″][vc_btn title=”Pour continuer vers la partie 3, sur les astuces, cliquez là” style=”flat” color=”primary” size=”lg” i_icon_fontawesome=”fa fa-camera” link=”url:http%3A%2F%2Fs280536245.onlinehome.fr%2Fmldvfr%2Freussir-vos-photos-de-nuit-partie-3-les-astuces%2F||” add_icon=”true”][/vc_column][vc_column width=”1/2″][vc_btn title=”Pour revenir à la partie 1, sur le matériel, cliquez là” style=”flat” size=”lg” link=”url:http%3A%2F%2Fs280536245.onlinehome.fr%2Fmldvfr%2Freussir-vos-photos-de-nuit-partie-1-le-materiel%2F||”][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_column_text]

Loading...
[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.